Terre hospitalière lovée sur la côte Sud-Ouest, le bassin d'Arcachon est le lieu qui m'a vu grandir. Par ce récit j'aimerais montrer une face plus paisible de cette presqu'île nationalement connue.
Août 2016
4 semaines
Partager ce carnet de voyage
1

Contrevenant au thème du site, c'est d'un coin de France que nous connaissons bien dont nous allons vous parler. Ce récit, est moins un carnet de voyage qu'un éloge de ce bout de Sud-Ouest. Le Bassin d'Arcachon, avant d'être la nouvelle destination branchée de ces dernières années, est la terre qui m'a vu grandir.

Lovée dans cette presqu'île à quelques dizaines de kilomètres de Bordeaux, notre point de départ est notre maison familiale, dans le village du Canon dans laquelle nous logeons le temps d'un été et dans l'attente du suivant.

Le présent récit ne peut être chronologique car c'est inlassablement, qu'hiver comme été, nous revenons sur la presqu'île, qui face aux tumultes parisiens, apparait comme un havre de paix. Il ne sera évidemment pas question des lieux les plus branchés de cette nouvelle destination, mais au contraire, de ceux qui offrent le plus de tranquillité et de quiétude.

Marée basse sur les parcs à huitres 
2

Le Bassin d'Arcachon est nationalement connu pour sa production ostréicole, d'huitres : quasiment tous les villages de la presqu'île sont dotés d'un quartier ostréicole où se côtoient professionnels de la mer . Il se dégage de ces petites maisons basses et parfois branlantes un charme atypique et l'ombre et la fraicheur des plantes grimpantes sont une véritable bénédiction l'été venu. Leur alignement et leur espacement fournissent une fenêtre sur le bassin et ouvrent une véritable voie à la lumière offrant des scènes grandioses au soleil levant/couchant.

Une ruelle du Canon 
Le Débarcadère du Canon au levé du soleil.  

Les villages ostréicoles ont l'avantage, pour les amateurs, d'être le lieu de production des huitres, denrée localement très prisée. Bon nombre d'ostréiculteurs ont ouvert à même leurs chais de production, des cabanes de dégustation d'huitres et autres produits de la mer, souvent au bord de l'eau. Pour l'amateur de fruit de mer, les cabanes offrent un lieu de dégustation incomparable, permettant de jouir des derniers rayons du soleil, les pieds quasiment dans l'eau si la marée le permet.

Plateau d'huitres et terrasse de la Cabane 57.  

La Cabane 57 de Sylvie Latrille, dans le village de Piraillan est une excellente adresse, ses huitres sont savoureuses et sa cabane offre un point de vue splendide sur le bassin. Vous y serez accueilli avec gentillesse et convivialité!

Accessoires indissociables des villages ostréicoles, les parcs à huitre sont identifiables aux piquets de bois plantés à même la vase et délimitant l'espace de conservation et de production. Ces parcs sont aujourd'hui emblématiques des paysages du bassin marquant ainsi la frontière avec la zone de circulation des bateaux, offrant par la même occasion une zone plus calme où profiter des eaux iodées de la presqu'île !

Les parcs à marée basse 

Enfin, les villages ostréicoles et les parcs sont les lieux où évolue le "local", figure mystérieuse de l'homme de la mer et de son rude métier. Pour les plus curieux, certains ostréiculteurs organisent des visites des parcs à l'occasion desquelles vous pourrez approcher ce métier et "tacher" de le comprendre.

3

Surement l'un de mes endroits préférés sur la presqu'île, cette parcelle, anciennement camping, est aujourd'hui un réservoir piscicole et une réserve naturelle classée. La magie du lieu tient à son étonnante proximité aux zones urbaines. A peine franchi le petit portail y donnant accès, on est subjugué par la tranquillité du lieu et la luxuriance de la végétation.

Petit coin d'Afrique du Sud Ouest.  

Le lieu n'est fréquenté que par les locaux habitués et quelques passants qui s'y hasardent, même au comble de l'été on peut s'y offrir des ballades sans rencontrer quiconque. Les réservoirs sont clairsemés de différents chemins, le plus simple formant une boucle et permettant au promeneur de faire un tour complet de la réserve. D'autres, permettent de s'engager plus en profondeur dans la forêt de pins ou de gagner les hauteurs des réservoirs, lesquelles offrent un panorama des bassins et une vue sur l'île aux oiseaux.

La végétation durant lété n'est pas sans évoquer l'Afrique, fournissant au promeneur de passage un dépaysement total, à la fois jungle et savane, la nature nimbe les lieux d'un voile de mystère.

Pour qui se lève suffisamment tôt, les réservoirs offrent un spectacle puissant, celui de l'éveil de la biodiversité. Avec discrétion l'on peut apercevoir les mulets chassants à fleur d'eau, les écureuils faire leur office dans les pins et une immense variété d'oiseaux en action. Il est par ailleurs possible, avec un peu de chance, de croiser sangliers et biches à l'orée des bois.

4

Une autre particularité du Bassin d'Arcachon tient aux différents visages qu'il est capable d'offrir, non pas seulement liée à la multitude de couleurs qui, chaque jour se réinventent, mais également par sa position géographique, étriquée entre un bassin paisible et un océan plus tumultueux.

Les plages de la façade atlantique sont aisément accessibles par la piste cyclable de la forêt, à pied ou à vélo et le tout en quelques minutes. Une fois l'épreuve des dunes de sable passée, les plages s'étirent sur des dizaines de kilomètres, parsemées de blockhaus, vestige de temps plus sombres.

Certaines sont plus fréquentées que d'autres en raison, notamment, de la surveillance par les maîtres nageurs dont elles jouissent. De notre côté, nous avons nos habitudes sur l'une d'elles, dont l'accès est peu visible depuis la route et où l'absence de caillebotis décourage les moins téméraires.

Tempête d'été sur la côte.

Face à l'océan, la journée sera conditionnée par le temps, pouvant offrir de magnifiques moments avec de splendides vagues et un vent rafraichissant ou à l'inverse une énorme houle empêchant toute baignade et durant laquelle le vent soufflera à en projeter de la mitraille.

Avis de tempête sur la côte. 
5

L'île aux oiseaux compte parmi les lieux emblématiques de la presqu'île et celui figurant le plus souvent sur les cartes postales. Nichée au milieu du bassin, c'est une bande de terre faisant office de réserve ornithologique et pourvue de quelques cabanes d'habitations pour les locaux les plus méritants (ou chanceux). Elle est uniquement accessible en bateau et à condition de bien calculer son coup, sous peine de se voir échouer sur les terres vaseuses de l'île en attendant la marée suivante.

Un chaland, navire emblématique de la tradition ostréicole du bassin. 

Elle est coupée en son centre par un chenal interdit à la navigation, mais aisément praticable à pied du fait de la faible profondeur de l'eau. Les terres de l'île, vaseuses et assez proches de la surface jouissent d'une température peu commune au reste du bassin, l'on peut noter une différence de plusieurs degrés entre le bord des plages et l'eau des terres de l'île. Ces dernières regorgent également d'une étonnante biodiversité, une foule de poissons, de coquillages (coques et palourdes), des dizaines d'espèce d'oiseaux sur qui, malheureusement, l'essor du tourisme fait peser une menace.

Le chenal et les eaux tranquilles de l'île aux oiseaux. 

Car en été, avec le banc d'Arguin, l'île aux oiseaux fait partie des lieux les plus courus du Bassin, locaux et saisonniers venant profiter de la température clémente de l'eau ainsi que du cadre idyllique offert par les lieux et il est difficile de s'y faire une place paisible. Mais fin août et début septembre, lorsque les températures y sont encore (très) propices, l'île devient l'un des lieux les plus agréables qui soit !

6

Une activité méconnue et qui pourtant a le mérite d'être abordable et d'offrir une magnifique balade est la descente de la Leyre. Cette rivière part des landes pour se jeter dans le bassin et en constitue l'une des sources d'alimentation. Il est possible, en recourant à de nombreux organismes, de s'offrir une demie journée ou une journée pleine en Kayak ou Canöe sur la rivière (nous avons eu recours à H20 aventure)

Nous nous excusons de ne pas avoir plus de photo à vous proposer mais manier un Kayak avec un réflex dans les mains n'est pas la chose la plus aisée qui soit. La Leyre est dans l'ensemble une rivière de faible profondeur et dont les eaux, en été, sont relativement chaudes, de plus, la réserve naturelle que constitue ses berges, fourmille d'une biodiversité étonnante.

Le parcours amène à zigzaguer entre des troncs immergés et des bancs de sables, dans un calme parfait. A mon goût, la Leyre est une sorte de rivière tropicale en plein coeur du Sud-Ouest, où se côtoient libéllules et oiseaux marins. Par ailleurs, les différentes branches des arbres se rejoignant au dessus de l'eau, forment un tunnel naturel qui saura apporter un peu de fraicheur dans les températures quasi-caniculaires que peut connaitre la presqu'île durant l'été.

7

Aussi étrange que cela puisse paraître, il est difficile de rendre compte de la beauté et de l'originalité d'un endroit que l'on côtoie depuis toujours, d'autant plus que nous manquons de photos pour illustrer nos propos. Il y a tant à dire sur le bassin d'Arcachon, mais si vous ne deviez retenir qu'une chose, ce serait de passer outre sa réputation de station balnéaire huppée, il a tant à offrir. Pour en profiter pleinement il suffit de se laisser porter hors des sentiers battus, de partir à la rencontre des lieux qui font ce que la presqu'île est depuis des dizaines d'années, un lieu d'une beauté magistrale et d'une rare sérénité. Mais également partir à la rencontre de son peuple, pêcheurs et ostréiculteurs, artistes et épicuriens, car quoi de mieux pour découvrir la beauté d'un milieu que de regarder celui-ci par les yeux de ceux qui l'admire depuis toujours ?

Votre circuit individuel en France, personnalisable et abordable

Circuits inspirés des meilleurs blogs MyAtlas
Personnalisation en quelques clics de votre voyage
Devis instantané, réservable en ligne, sans intermédiaires