Carnet de voyage

Détours en Silésie: Wrocław

4 étapes
2 commentaires
10
La Pologne ne se résumant pas qu'à Varsovie et Cracovie, nous vous emmenons aujourd'hui dans la plus discrète mais plus colorée et multiculturelle Wrocław.
Avril 2017
2 jours
Partager ce carnet de voyage
1

En ce mois d'Avril, nous profitons de notre présence en Pologne dans un petit village non loin de Katowice pour partir découvrir le sud du pays. Nos pas nous avaient déjà menés à Cracovie, dont la beauté et l'authenticité ne sont plus à démontrer, mais cette fois-ci, c'est pour Wrocław que nous partons.

Wrocław est la ville la plus importante de Silésie, région du sud-ouest polonais, réputée pour la richesse ses tréfonds (notamment en cuivre, charbon et argent), à la confluence des différentes cultures de cette partie d'Europe.

Nous rejoignons Wroclaw depuis Katowice par un train inter-cité desservant les principales villes de la région. Ce dernier, dans sa configuration, n'est pas sans rappeler les trains d'une autre époque. Doté de compartiments et de confortables fauteuils, il promène le voyageur au gré des virages, dans une Pologne authentique. Le passager s'amusera de voir passer dans les couloirs un vieil homme avec son chariot proposant d'un air guilleret friandises et boissons chaudes.

Wroclaw Express. 

Comptez 16 Zloty (soit 4 euros) le trajet vers Wrocław depuis Katowice avec la carte étudiante I.S.I.C, le double pour le tarif conventionnel.

2

Notre arrivée à Wrocław a été marquée par l'étonnement, celui produit par la gare ferroviaire de la ville, haute en couleur et dotée d'une architecture évoquant celle des pays du sud (comme l'Espagne ou le Portugal) et laissant pressentir de nombreuses surprises architecturales et colorées pour la suite de notre séjour.

Après avoir retrouvé nos amis qui nous recevaient en ville, nous avons fait nos premiers pas dans les ruelles colorées de Wroclaw.

Hôtel de Ville sur le place centrale 


La ville s'articule autour de sa place principale où trône l'Hôtel de ville, l'une des plus ancienne bâtisse de la cité. Wrocław pourrait se targuer d'être la Venise polonaise tant elle compte de ponts (101 en tout, selon les estimations les plus récentes), d'îles et de canaux.

L'architecture, quant à elle, est pour le moins hétéroclite et nous a rappelé un mélange de différents styles rencontrés au cours de nos voyages. Wrocław fonde sa diversité tant sur des façades dignes de Ljubljana et des toitures Pragoises que des bâtisses gothiques d'influences germaniques.


La place centrale de Wroclaw


Ici, la couleur est présente à chaque coin de rue. 

La ville, à l'instar du pays, se veut très pieuse et compte un nombre considérable d'églises, lesquelles se succèdent dans un espace restreint (ainsi, nous en avons vu trois collées les unes aux autres dans une même rue). Malheureusement, une grande majorité étant fermée, nous n'avons pu visiter que certaines d'entre elles, notamment l'église Sainte Marie Madeleine, non loin de la place centrale, laquelle offre un intérieur épuré et chatoyant.

Eglise Sainte Marie Madeleine

Le peuple polonais a su faire de la nourriture une seconde religion et Wrocław dispose d'une énorme halle pour se fournir en produits locaux nécessaires à la confection des plats traditionnels.

Parmi ces derniers on peut citer les pierogi, raviolis farcis aux choux et champignons ou encore à la viande mais également les nombreuses soupes, élément incontournable d'un déjeuner polonais digne de ce nom.

Si le temps n'était pas avec nous ce jour-là, ça ne nous a en rien empêché de profiter des balades qu'offre la ville. Ainsi, en dépit cette pluvieuse journée, nous avons eu un véritable coup de coeur pour un quartier de la ville, Ostrów Tumski, littéralement "l'île de la cathédrale" en vieux polonais. Le quartier tire son nom de la présence de l'imposante cathédrale Saint Jean Baptiste. Mais le quartier, en plus d'une incroyable architecture a beaucoup à offrir, notamment par son jardin botanique dont il sera question par la suite.

Ostrów Tumski  et les deux tours de la cathédrale de Wroclaw.

Wrocław a de quoi satisfaire à tous les plans, que ce soit par l'originalité de son architecture, par ses couleurs chatoyantes, par les lieux de culture et d'histoire dont elle regorge où par ses références littéraires cachées en trompe l'oeil, ici, le poète et essayiste prix Nobel de littérature, Czeslaw Milosz.

Si la ville et sa riche culture offrent la nourriture de l'âme, les nombreuses gargottes et "pierogarnias" (restaurant servant spécialement des pierogi) vous apporteront la nourriture du corps.

Lors de notre séjour nous avons eu un coup de coeur pour Vega un restaurant se ré-appropriant la cuisine traditionnelle polonaise en version Végan, le tout à un prix modique, le tout, idéalement situé sur la place centrale.

Vous trouverez également réconfort dans une cuisine traditionnelle, roborative et abordable dans les "bars à lait" (Bary Mleczne en polonais), d'anciennes cantines ouvrières financées par l'Etat et aux prix défiants toute concurrence.

Dans le bar à lait Mis, proche de la place centrale, comptez:

4,50 Zlt (1 euros) pour une assiette de Pierogi

2,80 Zlt ( environ 50 centimes) pour une soupe aux champignons.

3

L'étonnement nous prit une seconde fois face à la végétation luxuriante qui règne dans la ville, marquant ainsi un fort contraste avec le reste de la région dont les villes sont peu boisées et plutôt ternes ! Un coup d'oeil par la fenêtre des amis chez qui nous logions pour nous rendre compte que la ville entière (même si la chose est moins marquée dans le centre-ville) est recouverte de végétation.

En plus des avenues boisées et des berges aménagées, la ville offre aux promeneurs deux parcs aux ambiances différentes mais, tout deux d'une incroyable beauté et tranquillité.

Le parc botanique:

Nous vous parlions du quartier de l'Ostrów Tumski où siège la cathédrale de la ville, ce dernier abrite aussi le jardin botanique de Wroclaw dont s'occupent les élèves de la faculté de science. Le parc réuni une incroyable variété de plantes, locales ou exotiques, le tout s'articulant autour d'un grand point d'eau sur lequel sont jetés plusieurs ponts et passerelles, élégamment élaborés.

Jardin Botanique.  

La flore attirant la faune, nous avons croisé des écureuils pour le moins peu farouches, qui se sont laissés photographier avec une incroyable docilité.

Le jardin japonais:

Notre véritable coup de coeur a été le jardin japonais, dans lequel, l'espace d'un instant, on se serait cru en plein coeur de Kyoto. Le parc, a été élaboré à l'occasion de l'exposition universelle de 1913, la végétation nippone alors plantée s'est si bien acclimatée, que le parc, initialement prévu pour être temporaire a été maintenu.

Le parc a été conçu selon l'art séculaire du jardin japonais et en respecte les codes. Ainsi on en retrouve tous les attributs tels qu'une élégante passerelle jetée au dessus d'un plan d'eau, un pont de bois cintré et des passages de pierres au raz de l'eau, le tout contribuant à créer une pure pleine tranquillité, favorisant la quiétude.

Mais le Japon se retrouve également dans la végétation, le parc abritant de nombreux cerisiers, lesquels pour notre plus grand bonheur, étaient en fleurs à ce moment là.


Bloggeuse en action. 

Nous qui rêvions du pays du soleil levant, avons été comblés l'espace d'un instant et avons pu explorer le potentiel photographique du parc, notamment par le biais d'un autre élément emblématique du jardin nippon, à savoir une petite cascade. Celle-ci, nichée entre une abondante végétation, se prêtait parfaitement à l'expérimentation de la pose longue (malgré l'absence de trépied).

Nos premières poses longues (il y a encore du boulot).  

Le jardin botanique est accessible pour la somme de 5 Zlt (tarif étudiant) là ou le jardin japonais se visite pour 2 Zlt.

4

Wroclaw est la preuve même que la Pologne ne se résume pas qu'aux centres villes historiques de Varsovie et Cracovie, qu'ailleurs, à quelques heures de train, existent des cités chatoyantes et colorées qui raviront l'oeil du voyageur de passage. Wroclaw est également la preuve qu'il est possible de tirer parti des invasions successives et des bouleversements territoriaux pour se forger une identité à la confluence des différentes cultures de la région.

La riche et tumultueuse histoire de la Pologne aura laissé certes, beaucoup de malheurs et de ruines, mais également un multiculturalisme et une diversité dont sont irriguées les différentes régions du pays. Confortés et galvanisés par notre périple express à Wroclaw, nous ne pouvons que souhaiter réitérer l'expérience dans des villes tout aussi intrigantes et riches, telles que Gdansk, Torun, ou Lublin et nous relancer une nouvelle fois sur les routes polonaises !

Créez votre road trip sur mesure en Pologne, sans frais d'agence !

Des circuits personnalisables directement inspirés des blogs MyAtlas
Itinéraire détaillé jour par jour, voyage individuel en toute liberté
Réservation en direct des hébergements, vols et locations de voiture